Où est passée l'intelligence collective ?

Publié le par Farfalla

Ce qui m'agace le plus, quand on parle de Marinaleda, quand on dit aux collègues-copains de l'entreprise dans laquelle on bosse qu'il faudrait une action collective pour se défendre des abus de la direction ou qu'on leur parle de la copine sud-américaine qui s'est fait bouler de France après 5 ans d'études PAYÉES PAR LA FRANCE alors qu'on lui proposait un CDI (sous les lois de cette croûte d'hémorroïde dégarnie de Guéant, elle aurait dû avoir un CDD, pas un CDI)...c'est l'air ahuri qu'ils prennent.

Ce sont leurs arguments coupants comme une lame nazie sur une joue, démontrant par A + B que je raconte des absurdités.

Ce sont les réflexions honteuses qu'ils sortent du style: "ah ben non, ta pote elle aurait pris la place d'un chômeur, c'est pas bien."

Ce sont des ingés ça ??? Vraiment ? Ils ont vraiment 5 ans d'étude derrière eux ???

Ils sont quoi à part des machines qui crachent du code pour améliorer l'interface de logiciels de merde ?

Ce sont ces mêmes mecs qui admirent le patronat, qui pensent que tout devrait être privé, qui acceptent de se faire enculer par leur patron, qui s'en plaignent et puis qui continuent comme si de rien n'était.

Se présenter aux élections de délégué du personnel c'est non, se syndiquer c'est non, parler des problèmes entre collègues c'est non. Se serrer les coudes, j'ai l'impression que c'est non aussi... c'est quoi cette bande de lâches ?

Je hais le silence coupable de tous ces gens à qui je parle de notre situation, dans l'entreprise. Ils souffrent en silence ou sont masos...

Adoptent la langue de bois de peur de perdre leur place. Ne font confiance à personne.

Moi je me sentirais presque soulagée si je pouvais me faire virer !

Commenter cet article