Pas de couilles et pas de vinaigre

Publié le par Double-Six

Aller, soyons conne et mauvaise : allons-y à fond !!!

Alors mon délicieux collègue anglophone, à l'exquise politesse (au point que je le prends parfois pour un crapaud de bénitier, toutes mes condoléances aux croyants) n'a...pas de couilles.

L'hystéro du bureau se pointe régulièrement dans le nôtre pour nous enjoindre à les accompagner, elle et 2, 3 de ses suivants, à table, le midi. Quand j'ai compris qu'elle était franchement chiante, j'ai systématiquement refusé ses offres, le plus poliment possible. Mon collègue anglophone, un coup il suit, un coup il fait la moue, ne répond trop rien et reste assis à son bureau et un coup, il dit qu'il les rejoindra plus tard (et souvent, il ne les rejoint pas).

Cela fait un an que j'observe ce curieux manège. Et ce n'est que très récemment qu'il a dit devant moi, à des tiers, que cette fille, elle le faisait c....(avec la politesse anglophone requise bien sûr). Ça veut donc dit qu'elle le fait suer depuis près de 2 ans... et il n'a jamais clairement dit NON ?!?

Ça me dépasse...en fait ça me dépasserait moins si ce gentil monsieur anglophone apportait lui aussi du vinaigre pour détartrer la bouilloire, qu'on utilise intensément, dans mon bureau. Je le lui ai déjà suggéré, 2 ou 3 fois sans résultat. Ah oui, parce que j'oubliais : c'est le chouchou du bureau, le gentleman British à qui on passe tout ! Toutes les femelles bavent devant lui. Et détartrent la bouilloire, de temps à autre. Ben, moi j'ai décidé de faire la grève du détartrage de bouilloire.

VinaigreXIT...

J'en ai marre de ces rosbeefs...ou bien je suis tombée sur un groupe particulièrement conservateur. Ou alors,...ils sont tous comme ça ? De parfaits gentlemens qui ne détartrent pas les bouilloires...qui vous rabaissent si vous les contredisez politiquement parlant...portés aux nues par des femelles en chaleur et sans recul.

Il est temps que je me casse !

"Pourquoi dit-on "avoir des couilles"? Ces trucs sont fragiles et sensibles. Si vous voulez du costaud, pariez plutôt sur un vagin."

Sheng Wang

Commenter cet article