Procès des détestables Alpes-Maritimes

Publié le par Double-Six

Le 06, ce détestable département où il fait béton bon de vivre...

Ahhh, le doux chant des klaxons pour se rendre à Sophia-Antipolis le matin, les automobilistes agressifs, dont une bonne partie se sent invincible du haut de son 4-4 brillant ! Ahhh cette côte bétonnée le long de laquelle il faut se balader un bail avant de trouver quelques coins sauvages ou préservés. Ahhh la difficulté à se loger parce qu'un tas de connards ne louent que 9 mois de l'année. 

La faune du 06 me paraît absolument illogique.

1/ Quand on est là pour le travail, on côtoie peu de locaux. Passons sur la réputation exécrable des locaux (sans généraliser non plus). Donc nous avons un beau melting-pot des 4 coins de la France et du monde. Donc on devrait avoir une certaine proportion de gens sympas, ouverts (???). Ben non, ou si peu. Pour avoir discuter plusieurs fois de l'attitude "des gens du 06" avec différentes personnes, j'ai entendu dire que l'incivilité/l'individualisme/la bizarrerie de tous ces parachutés du travail venait du fait qu'ils ont eux-même expérimenté la connerie crasse des gens qui étaient là avant eux, et que, suite à cette expérience fort désagréable, ils s'étaient eux-même mis à haïr le tout venant. Moui, c'est un peu facile quand même, non ?

On m'a aussi dit que c'était tout plein d'anciens parisiens. Et quand on voit tout le mal qu'on dit des parisiens, certes, on peut être tenté de conclure méchamment. Mais on ne va pas s'abaisser à cela. N'oublions pas que de vrais parisiens, quand on vit à Paris, on n'en rencontre fort peu. D'ailleurs qu'est-ce qu'un "vrai" parisien ? J'ai vécu à Paris et n'ai pas eu à me plaindre des gens.

Ce qui est sûr c'est que le 06 fourmille de retraités qui finiront leur vie lààà et de gens comme moi qui repartiront, dégoûtés, après quelques années. Alors qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?

Mystère...

Tu vas sur OVS... c'est mort, la moyenne d'âge tourne autour de 45-50 ans. Je ne veux pas faire du jeunisme mais quand on a la trentaine, c'est dur à avaler de ne rencontrer que plus vieux que soi.

Tu veux rejoindre quelques connaissances sur Nice pour passer une soirée ? Nan mais attends, déjà tu ne peux pas te garer... (sauf coup de bol ou parking à plus de 6 euros la soirée), repartir en train n'est pas conseillé non plus (ça craint et encore plus malheureusement si on est une fille seule). Et d'ailleurs, tu en as beaucoup des connaissances qui t'invitent sur Nice ? Ben non...

Parce que les liens sont su-per-fi-ciels ! Tu peux rencontrer plein de monde mais créer de vraies relations...faut pas rêver oh attends...on est sur la French Riviera ! De plein d'anglophones ou autres nationalités tu seras entouré.e et très vite, tu comprendras qu'ils n'aiment pas trop le/la française.

À ce stade, c'est un peu désespérant, surtout quand t'es Open et que tu aimes bien rire un peu aussi des clichés sur ton pays...

Bon on va essayer les vrais niçois (enfin c'est eux qui se définissent comme ça) alors. Tu rencontres 2, 3 personnes que tu trouves a-do-ra-bles. Du coup, tu les rappelles, tu leur proposes un verre, une sortie, un ciné. Ah sauf qu'en fait on ne se reverra pas. JAMAIS. C'était juste comme ça. Ah bon ??? Donc même l'affinité que tu sentais poindre entre toi et cette fille du MEME AGE... c'était une illusion ? Faut croire...

Next... les associations.

Humm, alors, en admettant que tu en trouves une où on ne te fait pas payer l'année les yeux de la tête, là encore hélas, les relations humaines laissent à désirer. On te fait comprendre que tu vas pas être accepté.e comme ça et d'ailleurs le/la prof (en admettant que tu fasses du théâtre) ne semble pas ravi.e de t'accueillir à son cours. Parce que son cours, il est plein tu comprends. On a pas vraiment besoin de toi, quoi. On t'accueille parce qu'on ne va pas te dire non (ça fait quand même rentrer de gros sous une nouvelle tête). Donc tu fais quelques cours avec eux puis un peu dégoûté.e, tu te dis "ce n'est pas grave, on va essayer une autre asso". Sauf que dans l'asso voisine, c'est à peu près la même chose. Piiire, intérieurement tu te dis que là, le prof tu le trouves nul et tu ne comprends pas bien pourquoi il est prof. Bon tu tentes de dépasser tes a priori mais... il n'y a rien à faire, après plusieurs blagues vaseuses et l'accueil sec comme un coup de trique, la moue permanente, tu renonces, tu te casses...

 Il faut croire que dans le 06 (on va se concentrer sur les villes, hein), les gens sont aussi cons et gris que le béton dans lequel ils vivent ou marchent. L'espoir et la chaleur humaine a quitté leur coeur il y a bien longtemps.

J'en viens à tellement haïr cet endroit que les inondations m'ont laissée de marbre. Crevez donc dans vos zones inondables puisque vous ne vous renseignez pas avant...avec votre compte en banque plein, votre bronzage prétentieux et votre superficialité crade.

On est tellement mieux AILLEUUUUUURS !

Ah j'oubliais...en plus ils votent f-haine !!! Nan mais ils n'ont vraiment rien pour eux.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Angeline 22/05/2017 22:30

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo). merci