L'avortement

Publié le par Farfalle, le papillon italien

En 2 semaines, voilà que j'ai vu deux reportages traitant des difficultés que rencontrent les femmes qui ont besoin d'avorter à le faire. Certes, on parle ici de celles qui sont à plus de six-huit semaines de grossesse...mais tout de même, quand on sait que le délai légal a été repoussé à quatorze semaines, ces femmes ne devraient pas avoir à s'inquiéter. Or elles sont de plus en plus nombreuses à partir en Espagne ou en Angleterre car le délai des douze semaines va être dépassé.

Douze semaines oui, et non pas quatorze parce qu'une grande partie du personnel médical en France se refuse à pratiquer l'interruption de grossesse au-delà de douze semaines, quand ce n'est pas au nom de leur « close de conscience ». Qu'est-ce que c'est que cette connerie de « close de conscience » ? Nous sommes en 2007, plus en 1970 ! Un médecin doit agir dans l'intérêt de ses patient(e)s ! Pas en fonction de ses convictions religieuses !

Et il est dans l'intérêt d'une patiente ne se sentant pas capable d'assumer l'éducation d'un enfant non-désiré (âge, handicap lourd, situation financière ou familiale peu propice) d'interrompre la grossesse. Ca leur évite à tous les deux bien des problèmes !
Entre deux vies, mieux vaut choisir de ne pas gâcher celle de la mère que de faire venir au monde à tout prix un être qui toute sa vie portera le poids de la grossesse forcée de sa génitrice !
Je trouve ça scandaleux que les manifestations anti-avortement soient de plus en plus suivies (d'après les chiffres donnés par la journaliste). Chacun(e) dispose de son corps et en fait ce qu'il en veut. On ne peut imposer à une femme de donner la vie ! Ce n'est plus la respecter en tant qu'être humain !
Déjà que c'est toujours un acte difficile et douloureux pour une femme d'avorter...qu'elle doit en plus supporter l'intolérable morale sans fondement de ceux qui essaieront de la culpabiliser !
Ces 2 reportages incitent donc à la vigilance, le droit à l'avortement est réellement menacé et les antis-avortement gagnent tous les jours du terrain, ils semblent nombreux, mais ils ne sont rien face à la majorité silencieuse (dont beaucoup de femmes ayant avorté, culpabilisant alors qu'elles ne devraient pas) qui est pour. Il faudra peut-être redescendre dans la rue un de ces jours, tenons-nous sur nos gardes !

Publié dans Opinions, avortement

Commenter cet article

laurianne 20/06/2007 22:06

je suis d 'accord avec toi par rapport à l'avortement.. mieux vaut ne pas garder un enfant plutôt que de le rendre malheureux, mais de toute façon c'est toujours un choix difficile
Concernant la close de conscience et le délai légal, je m'y connais pas bien mais je pense que c'est à partir du moment ou il est dépassé que 'lon estime que le foetus n'est plus juste un embyon mais un être humain, et que le "tuer" serait donc immoral, maintenant à savoir pourquoi un foetus serait plus humain à 15 semaines qu'à 12.. va savoir..

Farfalle, le papillon italien 21/06/2007 16:54

Oui, ça c'est l'éternel question, d'où les éternelles querelles entre pro et anti-avortement. On est pas prêts d'en voir la fin...Mais quand on voit en Espagne qu'ils en font légalement jusqu'à 6 mois, c'est bien qu'en France, on a du retard.

lapassante 20/06/2007 01:44

Coucou la belle !
Entièrement d'accord avec toi, on doit, nous femmes, avoir le droit de ne pas garder notre enfant si on le souhaite.
Mais, et là, je suis assez sévère avec ça, l'avortement n'est pas un moyen de contraception. Avec les moyens que l'on a aujourd'hui, je pense que beaucoup de femmes pourraient éviter de passer par là. Parfois, je les trouve un peu légère, comme si ce n'était pas grave d'avorter.
C'est traumatisant, ce n'est pas un acte bénin...!
Voilà, voilà, j'ai ramené mon petit grain de sel...! ;))
Bonne nuit
Bises

Farfalle, le papillon italien 20/06/2007 17:53

Oui je te rejoins sur ce fait:ce n'est pas un moyen de contraception comme un autre. Il est d'ailleurs curieux que le nombre d'avortement n'est pas baissé depuis plus de 30 ans...200 000 par an...un chiffre qui est resté sensiblement le même (disait-ils dans les reportages). Avec  les campagnes d'information et l'éducation sexuelle et la plupart des pilules gratuites tout de même, je trouve ça vraiment étrange, tout aussi incroyable que la difficulté croissante à avorter en fait.Cependant, je ne suis pas sûre qu'elles soient beaucoup à prendre cet acte à la légère. Ce qui est terrible, c'est que chiffre n'est pas baissé avec l'information et la prévention actuelle. Ca, ça me laisse perplexe.Bises à toi Mlle la passante et à plus tard!

Funnyhear 18/06/2007 13:28

sujet délicat dont on ose rarement parler, c'est comme une honte d'être pour l'avortement, en tous cas je te suis dans ton mouvement et je suis tout à fait d'accord avec tes propos. Je ne vois pas où est le problème en soit d'avorter. La petite chose dans le ventre n'est encore rien, ne pense pas et ne ressent rien! c'est encore une fois la connerie humaine, les moeurs et les religions qui font de cette acte un crime qui n'en ai pas un.je préfère réfléchir à 2 fois même plus bien sûr avant d'avoir un enfant au quel je pourrais offrir tout ce dont il a besoin. Au lieu que la vie me l'impose et soit une contrainte.

Farfalle, le papillon italien 18/06/2007 16:49

Tout à fait d'accord avec ce que tu ajoutes!

Lili 17/06/2007 16:23

Chaque personne est libre de disposer de son corps et de sa vie comme elle l'entend
Je suis tout à fait d'accord avec toi ... En tunisie, certains medecins ne te regardent pas et ne te jugent pas seulement d'un côté religieux mais plutôt d'un côté moral ... avec dégoût ... surtout si tu n'es pas mariée  

Farfalle, le papillon italien 17/06/2007 17:50

Oui, il y a malheureusement encore beaucoup de progrès à accomplir. Je doute qu'on y parvienne avant que "l'homme" détruise complètement la planète et lui-même.