Inglorious Basterds - une réflexion à étendre...

Publié le par Farfalla

Un film de dingue !

 

Toujours dans le registre de la vengeance, Tarantino a pondu un chef-d'oeuvre. Un de plus, mais au-dessus des autres ! His masterpiece !

 

Les dialogues sont d'une finesse, d'une perfection... il aurait bossé 10 ans sur le scénar'...

Le jeu des acteurs (Diana Kruger, Christophe Waltz, Mélanie Laurent, Brad Pitt...) est tellement fluide qu'on s'y croit vraiment. La bande originale, comme toujours, transcende.

 

Tarantino a eu une idée géniale !

 

Bon,  mieux ne vaut pas se fier au trailer, sanglant, tape-à-l'oeil, montrant de grands garçons armés jusqu'aux dents, ... ça c'est pour attirer les ados sanguinaires; on ne voit rien du génie de ce film dedans.

 

Synopsis

Inglorious Basterds c'est l'histoire d'un commando de juifs qui se donne pour objectif de venger leur communauté des atrocités commises par les nazis. Ils choisissent bien sûr la méthode forte (du sang et des larmes). Le but ultime c'est de zigouiller Hitler et ses copains.

 

Bouche cousue sur la fin du film, mais ... il soulève une question très intéressante, je trouve, ce film...

 

 

Et si....

Comment en aurait-on parlé dans les livres d'histoire, si une "vendetta" pareille s'était mise en place ? Avec succès ? Bon, oublions les livres d'histoires... ils devraient se cantonner à décrire les faits, lieux et dates.

 

Mais comment les historiens, les sociologues, les journalistes en auraient-ils parlé ? Comment cela aurait-il été récupéré ? Par le peuple juif ? 

Quelle image nous aurait été transmise de cet attentat... contre des criminels ?

 

N'aurions-nous pas intégré l'idée que... "c'est bien fait pour ces sales nazis !".

Beaucoup le penseraient mais il serait plutôt mal vu de le dire car la société évoluée veut qu'on fasse passer les criminels de guerre devant la justice internationale....

Et le commando de justicier, aurait-il été blanchi de cet acte de vengeance, jugé ?

 

Comment aurait évolué l'inconscient collectif sur le sujet ?

D'un côté, il y aurait sûrement une certaine admiration devant la vengeance accomplie, du respect...(la génération qui a vu la guerre se dérouler, qui a perdu des proches), de l'horreur aussi, du fait qu'on ait répondu à l'atrocité par la violence.

Cela aurait-il pu générer un esprit plus transgressif ? Plus agressif ? Les partisans de la peine de mort auraient-ils été plus convaincus encore qu'elle était juste ? Les extrêmes s'en seraient-ils trouvé renforcés, des deux côtés de la barrière ? Ou au contraire, l'escalade de violence aurait-elle tellement choqué les esprits que chacun aurait vite fait tiré les conclusions les plus sages qui soient. 

 

Quoi qu'il en soit, ce film ne laisse pas indifférent...c'est un exorcisme en soi... voir le fantasme des nazis zigouillés et du peuple juif vengé se réaliser, sans que pour autant cette surenchère dans la violence ne soit réelle.  

Commenter cet article