L'enfer c'est mon travail

Publié le par Farfalla

C'est comme ça depuis le début, depus plus d'un an, depuis que j'y suis en fait: ça ne va pas du tout à mon travail.

 

- Je suis très isolée, je travaille seule, je suis la seule à faire ce que je fais,

- je n'ai pas été formée ni accompagnée en rien lors de mes premiers pas dans l'entreprise,

- j'ai dû "créer mon poste", comme dit mon chef, sauf que j'étais quasimment débutante quand j'ai commencé là-bas,

- on ne me transmet pas certaines informations essentielles,

- mon chef refuse de prendre des décisions qui lui reviennent, il essaie de nous les faire prendre à nous, membres du pôle,

- il est (très ?) mal vu d'envoyer des mails pour communiquer des infos (pourquoi ont-ils autant peur des traces écrites ???), ils adorent l'oral,

- quand je demande des renseignements, de l'aide aux collègues, je me fais souvent envoyer paître, les réponses sont sarcastiques, ironiques, le ton souvent agressif...

- on me demande de me positionner comme spécialiste dans mon domaine sur un tas de sujets qu'on oublie dans la minute,

- l'entreprise est dirigée par le PDG et sa femme... qui perd beaucoup de temps dans des querelles intestines.

- nous sommes plus de 30 et le ménage n'est fait qu'une à deux fois par semaine (à un moment donné par une femme de ménage payée au black, plus récemment par la femme du PDG elle-même,

- j'ai des collègues qui acceptent TOUT, mais alors TOUT ce que demande le client, quitte à bosser le soir et le WE en plus et visiblement, ça ne leur pose pas de problème,

- nous sommes tous des jeunes avec pour la plupart moins de deux ans d'expérience quand ce n'est pas la première expérience professionnelle de certains,

- on nous demande de prendre "le leadership" sur des tas de sujets... façon déguisée d'accepter toujours plus de tâches qui ne correspondent pas forcément à notre qualification,

- à part le paiement de la mutuelle et la prise en charge de la moitié de notre titre de transport mensuel, nous n'avons aucun avantage (pas de RTT, rien), 

- en entretien individuel, mon chef me pousse dans mes retranchements pour me faire dire des choses dangereuses (comme par exemple que je n'aime pas travailler là-bas),

- je travaille dans un open space, sans climatisation, très bruyant,

- les chefs d'équipe sont tous des hommes à la quarantaine passée et sont là depuis moins de deux ans,

- souvent, je trouve les chefs d'équipe immatures, voire inexpérimentés quand ce qu'ils font ne relèvent pas de l'amateurisme pur et simple (ne sont-ils pas censés avoir plus d'expérience que nous ?),

- les chefs d'équipe sont TOUS très bruyants, parlent très fort, rient très fort, sans aucun égard pour ceux qui essaient de se concentrer, à développer, rédiger, etc.

- les problèmes de bruit dans l'open space ont été remontés à la direction mais rien ne change, ils n'ont pas l'air de comprendre qu'ils sont la source du problème,

- les chefs d'équipe discutent, en parlant très fort, d'un tas de choses qui n'ont rien à voir avec le travail et essaient d'inclure des salariés dedans. Des salariés complaisants se laissent entraîner dans ces conversations bruyantes et ça peut durer 1h à chaque fois,

- nous n'avons pas de délégué du personnel dans notre boîte, malgré que certains l'aient réclamé,

- il n'y a pas de solidarité entre les employés, les gens se méfient des uns des autres, se regroupent à plusieurs pour critiquer d'autres collègues régulièrement, et ça tourne, ainsi...chacun devient tour à tour tête de turc, 

- essayer de parler des problèmes de cette entreprise avec d'autres salariés, c'est se heurter à un mur, à des regards suspicieux,

- il est mal vu de se plaindre de toutes les conditions citées plus haut auprès des autres salariés car ce qu'ils vivent eux, vous comprenez, c'est pire....

- mon chef dit des choses comme : "j'espère que vous lisez vos mails le WE"

- moi je finis par avoir des palpitations cardiaques, douleurs intercostales, je sais que c'est dû au stress,

- mon médecin a déjà voulu me mettre en arrêt à cause du travail, j'ai refusé car c'est très mal vu : certains individus malintentionnés vous en parlent et vous en reparlent pendant des semaines, si vous avez eu un arrêt...

 

Apparemment, la réalité que je décris là est monnaie courante... et peu de gens s'en plaignent. Moi je trouve ça totalement ANORMAL parce que j'ai connu mieux avant !!! Je cherche du travail ailleurs mais je sais que ça peut prendre du temps avant de réussir à changer d'entreprise.

Je sais qu'au moins une autre collègue cherche autre chose. Pour le reste, les autres collègues acceptent tout et se raccrochent à l'atmosphère "familiale" que les chefs nous vendent.

Publié dans Infinita tristeza

Commenter cet article