Le complexe de la bonne ménagère

Publié le par Farfalla

 

1686193280.jpg

Cliquer sur la photo pour l'accompagnement musical

 

 

Ca vous est sans doute déjà arrivé d'être confronté(e) à une femme (mère, soeur, copine) qui vous reprend sur la façon dont vous faites la cuisine ou les tâches ménagères ?

C'est extrêmement crispant, non ? La femme européenne n'est-elle pas censée s'être émancipée du rôle de boniche que la société lui a toujours confié ? Et lui confie encore ?

Combien de fois j'ai entendu des filles nous reprendre moi ou d'autres sur notre façon de "faire" ceci, cela ? Aucun recul sur la stupidité, l'inutilité de leurs réflexions...Ah comme je les plains !!! Des femmes au foyer de coeur, même quand elles sont diplômées et qu'elles travaillent...

Plus tard, elles chialeront parce qu'elles n'arrivent pas à concilier leur rôle de femme, de mère et de cadre. Biberonnées qu'elles sont à Elle* et autres torchons.

Filer la moitié du boulot à la maison à monsieur, ah non 'tention, ce serait perdre le pseudo-contrôle du foyer, le contrôle sur monsieur, éternel petit garçon. 

J'ai mis longtemps à réaliser à quel point ces comportements étaient arriérés, me demandant pourquoi elles étaient aussi CHIANTES ! Or, c'est certainement le fruit d'une éducation Rose et Bleu.

L'autre type de bonne ménagère perfide, c'est la théoricienne du ménage. Elle parle beaucoup mais c'est elle qui en fait le moins ! Ou alors, elle est très inefficace à faire ce qu'elle dit. Souvent, la bonne ménagère théorise, houspille les autres à propos des tâches ménagères, sauf qu'elle est la première (et peut être la seule) à laver la cuvette des toilettes et les assiettes avec la même éponge. Elle est la première à passer l'aspirateur en oubliant les "coins".

Bref, bon nombre de bonnes ménagères sont en vérité des grosses dégueulasses !!! 

 2imgp0602.jpg

 

 

La moutarde m'est montée au nez récemment à cause de ma colocataire. 

Cette maniaque du ménage a beaucoup théorisé ces derniers mois sur la fréquence de nettoyage de la table basse du salon, du frigo, de la poubelle...etc.

Faisant ma part et bien plus encore (et moi quand je passe, la crasse je la fracasse), je l'écoutais d'une oreille distraite. Puis je me suis rendue compte que ses grandes théories avaient pour but de NOUS faire faire le ménage, moi et la troisième colocataire !

La théoricienne du ménage ne semble jamais passer à l'action. Du moins en ma présence. En revanche, elle sait laisser traîner ses crasses, elle la maniaque du ménage ! Je lui ai parlé de faire un planning Ménage histoire qu'elle mette ses théories en pratique. Elle a refusé net !

Bref, que ce soit ce cas-ci ou un autre, la bonne ménagère a de l'avenir devant elle ! Entre les Madame-propre-je-fais-tout-tu-touches-à-rien-tu-sais-pas-faire et les expertes en théorie du ménage, je ne vois qu'un tas de gamines qui n'ont jamais cessé de vouloir jouer à la maîtresse de maison-maman-boniche !

Leur éternelle préoccupation, c'est contrôler le ménage, l'ameublement, habiller les filles en Rose, critiquer le sexe féminin, habiller les garçons en Bleu, s'attendrir sur les erreurs de ces messieurs, les servir et les chérir comme s'ils étaient en sucre...

C'est du propre dis donc !!!

*Elle et son "la fellation, le ciment du couple", descendu en flammes bienheureusement par d'autres magazines, dont Causette, un bol d'air !

Commenter cet article

alexandre 09/12/2012 12:32


Hello.


Moi, je fais toutes les tâches ménagères...Eh oui, pas encore les moyens de déléguer ! (mais j'espère que cela viendra un jour)


Pour ce qui est du magazine Elle et son titre sulfureux ("la fellation, le ciment du couple"), je répondrais : et le plaisir de madame là dedans ? (lol)


 


 

Farfalla 09/12/2012 17:01



Oui les femmes ne sont pas sorties de l'auberge, :(