Le travail c'est tabou, on en viendra tous à bout !

Publié le par Farfalla

work-in-progress.jpg

 

Ma copine espagnole me téléphonait, de l'autre bout de l'entreprise : "Farfalla, Farfalla, I'm so sock, I'm so sock!, it is a so big building! Where could we meet at lunch time?".

Elle venait elle aussi de rejoindre cette grande entreprise internationale où l'on dépanne des clients toujours très mécontents, sur leurs problèmes informatiques.

J'ai ri à cause de la traduction que cela donnait en français: "Oh Farfalla, Farfalla, je suis chaussette, je suis chaussette !...".

Ça faisait déjà plusieurs mois que je travaillais ici. Un travail stressant mais des collègues de toutes les nationalités, des soirées généreusement organisées par l'entreprise, le taxi à votre porte, gracieusement offert lorsque les bus ne passaient pas... not too bad.

Mais j'ai déjà un métier et j'aimerais l'exercer. Ça ne peut plus durer. Il me faut trouver un travail dans mon domaine. Point barre. Mais rien, rien, rien. Deux entretiens avec la même entreprise, pour un travail vraiment intéressant, puis plus rien...plus de nouvelles. Des refus, des silences à la pelle suite à toutes mes candidatures. Ma coloc' anglaise me disant que c'était Très dur actuellement de trouver un travail de toute façon...

La faute à la crise ??? Ouais...d'accord, un petit peu. Mais également et surtout, la faute aux employeurs !!!!!!!!!! À leur stupide esprit étriqué !!! La faute à tous les recruteurs qui ont oublié leurs débuts !!! La faute à tous ces crétins  qui s'amusent à vous poser des questions Stupides, hors contexte, pendant l'entretien.

Tout est de leur faute :

vouloir des candidats qui connaissent TOUS les logiciels, des candidats qui sont Ultra-flexibles, des candidats Éloquents, des candidats Photogéniques, ... bref, ils veulent des prostitués en fait !!!  Des rigolos prêts à satisfaire tous leurs désirs... à calmer toutes leurs craintes de pauvre petit recruteur !

Alors ils ont peut-être des chaînes aux bras et aux poignets eux aussi, mais merde quoi, c'est tellement rageant ! Alors que la majorité des candidats sont pleins de bonne volonté, prêts à s'investir raisonnablement (pas besoin de faire la pute). 

Mais non, les employeurs veulent des putes, qui embrassent totalement l'esprit de leur entreprise ! Dégoulinants d'hypocrisie et d'un intérêt factice pour le job. 

Je ne les supporte pas moi, les "putes", dans le contexte professionnel. Ces gens qui s'investissent à fond dans le travail quand il n'est pas passionant, qui osent vous parler boulot, sur un ton passionné, à chaque pause. Ils sont dangereux ces gens-là, le libéralisme doit mourir. Imbéciles !!!

Publié dans Divers, Coup de gueule, Travail

Commenter cet article